Dakar Classic 2022

Publié le 9 December 2021

Habituellement engagée dans la catégorie royale du Dakar et des autres rallye-raid, l’équipe Cummins France a décidé de changer d’orientation et de donner une nouvelle perspective à son histoire.

Pour la première fois cette année, elle s’élancera en catégorie “Classic” pour renouer avec les origines du Rallye-raid, retrouver les sensations des premières années, et partager à nouveau de grands moments de convivialité. Pour l’occasion, les équipages ont été complètement modifiés et de nouvelles têtes font leur apparition ! Une aventure 2022 qui promet d’être haute en couleurs !

Tous les épisodes :


Restez connectés pour suivre les actualités de l’équipe, des nouvelles seront postées ici régulièrement, ou suivez-nous sur Instagram (@rallye_cummins_fr) pour ne rien louper !

Rendez-vous du 2 au 14 Janvier 2022 en Arabie Saoudite !

Pour sa troisième expérience en Arabie Saoudite, le Dakar poursuit son exploration des territoires en allant chercher une proportion de sable encore plus élevée sur les spéciales au programme. Sur pistes ou en surfant sur d’immenses cordons de dunes, les pilotes et équipages se départageront sur tous les types de sable. Ils ont aussi saisi que les subtilités de la navigation à la saoudienne, caractérisée par des choix à effectuer dans des enchevêtrements de pistes, changent aussi la donne de la bataille des chefs.

Source : Site officiel du Dakar

Présentation des équipages

Equipe 735

Rainer WISSMANNS

Claire DEYGAS

« J’avais l’habitude de regarder le Dakar traverser l’Algérie quand j’y travaillais au début des années 80 et c’est une passion pour moi depuis. En 2005, nous avons créé le Team Cummins France pour participer à de nombreux rallyes-raid : Dakar, Tunisie, Egypte (Pharaons), Africa Race, Maroc, etc. En 2018, nous avons mis fin à cette aventure et je pensais que mes jours de Dakar étaient terminés, mais c’était avant de commencer à parler à Patrick (Sireyjol) qui était l’« ouvreur » de la première édition du Dakar Classic 2021. Juste après cet événement, il m’a appelé pour me dire que c’était l’événement parfait pour moi, juste le bon niveau de compétition avec une ambiance similaire aux premiers Dakar où tout le monde s’entraidait. Patrick et moi-même avons trouvé 2 Toyota HDJ80 construits avant 1994 et avons constitué une petite équipe, comme au bon vieux temps. Je ferai équipe avec ma partenaire Claire, elle a déjà participé à de nombreuses courses avec moi en tant qu’assistance et nous avons déjà participé à différents raids, mais c’est la première fois que nous concourrons ensemble. Après avoir conduit en Afrique et en Amérique du Sud, nous avons hâte de voir ce que l’Arabie saoudite a à offrir. Évidemment, nous aimerions terminer et ne pas être les derniers, la course de régularité est une nouveauté pour nous mais le véritable objectif est simplement de partager l’expérience et à cette fin, nous partagerons également le volant. »

Rainer Wissmanns & Claire Deygas

Equipe 743

« C’est un rêve parce que je me rappelle de toutes les images folles du Maroc, de la Mauritanie, du Sénégal, je sais que si mon père y est retourné chaque année, c’est pour vivre chaque fois des histoires inoubliables, pour le challenge. Aujourd’hui, je me sens capable de le faire. Même si je ne suis pas une grande sportive, je me prépare et j’ai le mental. J’aurais mon père à côté de moi, je ne suis absolument pas inquiète. Même si je m’attends à quelques moment durs entre nous, car on a les mêmes caractères ! Mais je sais que l’on va en sortir avec des souvenirs plein la tête et que c’est le moment ou jamais pour tous les deux de partager cela. »

Audrey Sireyjol

« À l’arrivée du dernier Dakar Classic, j’ai tout de suite éprouvé l’envie de le faire en tant que concurrent avec l’un de mes deux enfants. Mon fils est saisonnier à la montagne, la période du Dakar s’y prêtait mal pour lui et ma fille allait être dans l’année de ses trente ans tandis que moi je passais le cap des soixante ans. C’est l’occasion de partager tout ce que j’ai vécu depuis plus de trente ans en rallye, de découvrir un nouveau pays. Pour elle, cela va être une découverte totale. Mais elle m’a déjà surpris, elle est ultra motivée. Pour moi qui partait pour faire une balade, je me prends aussi au jeu depuis février dernier à préparer la voiture comme si c’était une vraie machine de course, pour jouer à fond la régularité. Pour moi aussi ce sera une découverte car je n’en ai jamais fait ! »

Patrick Sireyjol

Equipe 836

Un troisième équipage s’ajoute au Team Cummins France cette année. Il s’agit du duo Père-Fils Vergari pour qui il s’agira du 1er rallye raid ! Leur véhicule est également un HDJ80. On peut dire qu’ils font le lien entre la Haute-Loire (43) et le Rhône (69) puisqu’ils habitent actuellement à St Etienne (Loire – 42) !

Novembre 2021 : Vérifications techniques & administratives à Marseille

Mi-novembre, les engagés pour cette nouvelle édition du Dakar étaient convoqués au Port de Marseille par l’organisation. Durant quelques heures, les véhicules et les pilotes/copilotes devaient passer un certain nombres d’étapes pour faire vérifier leurs équipements, les caractéristiques techniques de leurs véhicules.

Décembre 2021 : Briefing avant le départ !

A quelques jours du départ pour l’Arabie Saoudite, l’équipe Cummins France (presque) au complet s’est réunie à Chassieu pour évoquer les derniers détails, vérifier que toute la partie administrative soit en règle et établir le planning pour les prochains jours !

Arrivée prévue à Jeddah les 28/29 Décembre pour toute l’équipe ! Une fois sur place, il faudra récupérer les véhicules, passer les vérifications techniques & administratives, effectuer les derniers réglages des outils de navigation.. Et puis le top départ sera donné à Hail pour le prologue, le 1er Janvier ! Ces premiers kilomètres détermineront l’ordre de départ pour la 1ère “vraie” épreuve le lendemain..

30 Décembre : 1ers tours de roues en terre saoudienne

Ce Jeudi 30 Décembre, nos 3 équipages étaient d’attaque pour (enfin) tester leurs voitures sur le sable saoudien.

Au programme : prise en main, test de navigation, tests de régularité, réglages des voitures, déchiffrage des premiers road books.. un condensé de ce qu’ils s’apprêtent à vivre pendant les prochains jours ! Ces essais avaient également pour objectif de déterminer leur “groupe” :

  • H1 : Vitesse moyenne basse
  • H2 : Vitesse moyenne intermédiaire (entre 10 et 15% plus rapide)
  • H3 : Vitesse moyenne haute (moyenne soutenue entre 25 et 30% plus rapide)

En fin de matinée, les 3 équipes avaient quitté le centre de Jeddah et ont pu commencer leurs essais. La prise en main se passait bien quand l’équipage #735 (R. Wissmanns/C. Deygas) a dû s’arrêter en urgence : une durite de radiateur s’était démanchée, risque de casse moteur.. Rapidement, l’assistance a pu les rejoindre, remettre 5L d’eau dans le radiateur et les essais ont repris de plus belle ! Les 3 binômes ont tous pu tester leur navigation et leur régularité, les réglages des outils semblent bons. Les 3 voitures seront dans le groupe H2.

Après cet avant-goût du sable saoudien, le Team Cummins France est rentré au bivouac et a bouclé ses valises.

Demain, départ à 6h30 (heure locale) pour une longue liaison de plus de 800km jusqu’à Ha’il où se tiendra le prologue (Samedi 1er Janvier).

Tableau des km par étape : liaisons & spéciales

31 Décembre : Transfert Jeddah > Ha’il

C’est au petit matin que toute l’équipe Cummins France s’est élancée pour un transfert vers Ha’il.. Plus de 830kms à parcourir, 10h de routes/autoroutes.. mais déjà la sensation des grands espaces est là ! Les paysages désertiques, le sable à perte de vue. Le trajet n’était pas des plus intéressant mais au moins les pilotes ont pu finir de rôder leurs voitures, et les copilotes finir la prise en main de leurs outils de navigation. Toute la caravane a rejoint le bivouac de Ha’il en fin d’après-midi. Nettoyage des véhicules, briefing officiel de l’organisation, préparation des roadbooks pour le lendemain étaient au programme de cette dernière soirée de 2021. Et une première nuit sur le bivouac les attend, dans le camping car ou sous la tente, avec 10°C, ça y est le Dakar 2022 est bel et bien lancé !

Demain, les 3 binômes devront parcourir 127kms dont 22 de prologue, étape qui permettra de déterminer l’ordre de départ du Dimanche 2 Janvier mais qui ne comptera pas au classement général.. Importante journée donc.. Top départ pour le #735 (R. Wissmanns/C.Deygas) à 9h37, suivi de près du #743 (A.Sireyjol/P.Sireyjol) à 9h40 puis du #836 (H.Vergari/G.Vergari) à 10h46.. Cette boucle autour de Ha’il doit leur permettre de tester leurs compétences sur les zones de navigation et les zones de régularité.. A suivre !

1er janvier : Prologue

Cette étape de qualification marquait le top départ du Rallye. Pour cette première, les concurrents du Classic ont parcouru environ 130kms dont 22km de véritable prologue. L’objectif était de se confronter aux différentes zones : navigation, régularité, etc. et d’appréhender le paysage saoudien. Comme la distance à parcourir était relativement faible, l’organisation en a profité pour corser l’étape avec des “pièges”. Malheureusement, 2 de nos binômes n’ont pas vu la “DZ”, qui correspond à une zone de danger – zone à la vitesse limitée – et ont écopé de 200 points de pénalités chacun. C’est dommage car ils avaient effectué un temps parfait sur le reste de l’étape, et auraient pu se positionner bien plus haut dans le classement.. Mais c’est le règlement, il faudra apprendre à composer ! Notre duo père/fils #836 a fait une bonne journée aussi, et s’élancera demain quelques minutes avec les duos Wissmanns/Deygas #735 et Sireyjol/Sireyjol #743.

L’après-midi a permis à toute l’équipe de continuer à apporter des petites améliorations aux voitures, à peaufiner les derniers réglages. Et ce soir, les 3 copilotes ont entamé leur 2e mission : la préparation du lendemain ! Presque 2h pour déchiffrer le road-book,, rentrer les coordonnées “zones” dans les outils de navigation.. C’est fastidieux mais nécessaire !

Au programme de demain, à nouveau une boucle autour de Ha’il mais plus longue cette fois-ci : 310kms au programme dont 2 zones de régularité de 80 et 45kms.. Ca va être long, il faudra rester concentré pour ne pas perdre le rythme imposé et ne pas prendre de pénalités ! RDV à 7h30 heure locale pour le départ des premiers équipages !

2 janvier : Ha’il > Ha’il

Une journée un peu compliquée pour l’équipe Cummins France.. Le départ ce matin a été décalé de 2h car les fortes pluies de la nuit avaient inondé le oued. Après avoir attendu au départ de la spéciale, l’équipage #735 s’est élancé sur les pistes mais a rapidement été coupé dans son élan car la voiture avait perdu toute sa puissance ! Retour au bivouac et découverte d’une mauvaise surprise : la mousse présente dans le réservoir (pour éviter les balancements du carburant) s’est désintégrée et est venue boucher la sortie du gasoil. Résultat : l’équipe a été obligée de démonter le réservoir, nettoyer et purger tout le circuit de gasoil. En fin de journée la voiture avait retrouvé toute sa pêche, fin prête pour l’étape de demain !

De leur côté le duo Sireyjol Père & Fille avait bien commencé son étape avec une première partie bien maîtrisée, une bonne régularité. La seconde partie était plus piégeuse, avec notamment une zone d’attente non respectée et une barre rocheuse un peu difficile à passer.. La voiture a également eu besoin d’un petit check-up au retour au bivouac puisque les amortisseurs AV semblaient avoir beaucoup souffert du terrain rocailleux !

Et enfin pour le #836, une journée plutôt réussie, avec un bon rythme et une bonne navigation. Quelques ennuis techniques toutefois avec une durite de réservoir additionnel qui se déboitait, les forçant ainsi à s’arrêter plusieurs fois et à perdre de précieuses minutes.

Pour rappel, avec le règlement du Dakar Classic, les pénalités pleuvent : non respect de la vitesse imposée (au-dessus et au-dessous!), distance supplémentaire parcourue, non validation de check-point, etc. Le but est donc d’avoir le moins de points de pénalités possible..

Demain devait avoir lieu la première étape marathon de cette édition 2022 du Dakar Classic, c’est à dire : pas d’assistance le soir, pas de bivouac. Nuit sous la tente. Mais avec les différentes inondations, l’organisation a préféré annuler l’étape marathon ; les participants devront rejoindre le bivouac de l’étape suivante. Départ prévu à 6h pour 677kms dont 2 zones de 20kms (1 de régularité et 1 de navigation) !

Voici le classement, au soir du 02/01/2022 :

Classement H2Classement scratchPénalités
#735 (R.Wissmanns/ C. Deygas)5213912 182
#743 (A. Sireyjol/ P. Sireyjol)34882 279
#836 (H. Vergari/ G. Vergari)26631 302

3 janvier : Ha’il > Al Qaisumah

Le format “marathon” (pour rappel : sans assistance le soir) avait déjà été annulé pour cette 2e étape.. Mais ce matin, après la liaison jusqu’au départ de la spéciale, les concurrents du Classic ont eu la mauvaise surprise d’apprendre après 2h d’attente que c’était toute l’étape qui était annulée aujourd’hui. En effet, la pluie a inondé une grande partie du tracé, rendant infranchissables certaines portions. L’organisation a rapidement mis en place un convoi pour que les concurrents puissent rejoindre le bivouac de Al Qaisumah dans l’après-midi.. Au total 660km de liaison. L’étape du jour ne comptera pas au classement, sauf pour ceux qui n’avaient pas pris le départ et qui écoperont de pénalités..

Les voitures étaient pourtant prêtes à se refaire, la #735 avait retrouvé toute sa puissance grâce au travail de l’équipe et en particulier à celui de Fred Vernay, un grand merci ! Aucun regret donc d’avoir quitté la spéciale hier dès le CP1 pour pouvoir assurer avec une voiture en pleine puissance les prochaines étapes.

Demain, départ à 6h du matin pour 578km autour d’Al Qaisumah : 3 zones de régularité + 1 zone de navigation.. Les choses sérieuses vont vraiment commencer !

4 janvier : Al Qaisumah > Al Qaisumah

Une longue journée pour les participants du Classic : enchainement des zones régularité / navigation avec quasiment aucun répit, et une concentration au max pendant plusieurs heures. Alternance de grandes étendues, de pistes caillouteuses et sinueuses sur fond de road book un peu compliqué à analyser.. voilà ce qui attendaient nos 3 binômes pour cette 3e étape. Et ils s’en sont plutôt bien tirés ! Mention spéciale aux Sireyjol (#743) qui ont effectué une navigation quasiment parfaite, l’expérience de Patrick a porté ses fruits et Audrey a réussi à tenir un rythme fort tout le long de l’étape afin de limiter le nombre de pénalités. Un amortisseur cassé, mais c’est déjà de l’histoire ancienne, il a été réparé et remonté dès le retour au bivouac. Pour le duo #735 (Wissmanns / Deygas), la navigation était plutôt bonne aussi, avec un passage compliqué : tous les concurrents semblaient avoir jardiné, le terrain était complètement labouré et la bonne piste difficile à identifier.. Dans ces cas-là, les pénalités tombent vite malheureusement. Du côté des Vergari (#836), une bonne journée aussi avec une belle régularité et une navigation correcte, le métier commence à rentrer !

Classement de l’étape 3 :
735 WISSMANNS / DEYGAS : 102e Scratch / 38e Cat. H2
743 SIREYJOL / SIREYJOL : 54e Scratch / 15e Cat. H2
836 VERGARI / VERGARI : 96e Scratch / 35e Cat. H2

Demain, le Classic partira sur les pistes vers 6h15 pour 550km d’étape direction Ryiadh. Au menu de cette 4e étape : 2 zones de navigations et 2 zones de régularité ! Il va falloir tenir la cadence.

Voici le classement, au soir du 04/01/2022 :

Classement H2Classement scratchPénalités
#735 (R.Wissmanns/ C. Deygas)49 (+3)131 (+8)13 618
#743 (A. Sireyjol/ P. Sireyjol)25 (+9)70 (+18)2 631
#836 (H. Vergari/ G. Vergari)24 (+2)68 (-5)2 470

5 janvier : Al Qaisumah > Riyadh

Enfin une belle journée sans aucune ombre au tableau, avec en prime le retour du soleil et de la chaleur ! Aujourd’hui nos équipages étaient partis pour une spéciale de 3h30 environ, alternant 1 zone de régularité, 1 zone de navigation puis à nouveau 1 régularité et 1 navigation.

Départ ce matin, vers 6h avec une première liaison de 200kms histoire de s’échauffer. Il fallait bien ça car la 1ère zone de régularité était rapide, très rapide même, avec des pistes roulantes et des changements de cap peu fréquents. La dernière portion de la zone avait même une vitesse imposée à 100km/h, pas de baisse de régime possible ! Et nos 3 pilotes s’en sont très bien tirés, avec très peu de points de pénalités.. Un seul bémol pour la voiture #836 qui a connu une panne de cadenceur, et a du se débrouiller pendant quelques kilomètres avec les autres outils embarqués !

L’étape se poursuivait ensuite avec une zone de navigation, et là, on sent que 3 copilotes ont pris de la bouteille, les trajectoires étaient quasiment parfaites ! Mais pas le temps de se reposer sur ses lauriers, la 2e zone de régularité a enchaîné : changement de paysages, place à la rocaille, des tracés très cassants, avec même la présence d’un “DANGER 3” – un gouffre signalé sur le roadbook – et la traversée de plusieurs oueds (rivière asséchée). En bref des paysages magnifiques mais qui imposent un rythme plus lent et une grande concentration pour ne pas endommager les voitures. Malgré tout, il fallait être “régulier” et tenir les vitesses moyennes imposées.. Et enfin, la dernière zone de navigation, avec un sans-fautes pour les 3 voitures ! De vrais copilotes professionnels !

Les 3 binômes ont rejoint le nouveau bivouac de Riyadh qui sera leur maison pour les 4 prochaines nuits. Au programme : mécanique sous le soleil et (enfin) sans les bonnets et les polaires ! Les montures ont un peu souffert dans le désert rocailleux, rien de grave mais il faut qu’elles soient prêtes à repartir en bon état demain matin !

Classement de l’étape 4 :
735 WISSMANNS / DEYGAS : 66e Scratch / 25e Cat. H2
743 SIREYJOL / SIREYJOL : 69e Scratch / 27e Cat. H2
836 VERGARI / VERGARI : 81e Scratch / 32e Cat. H2

Demain, départ pour une spéciale autour du Riyadh pour 520kms environ, avec 3 zones de régularité. Les zones de régularité imposent des vitesses moyennes : il ne faut pas être au-dessus ni au-dessous. Ca peut être parfois difficile de tenir une cadence élevée sur un terrain rocailleux et au contraire, frustrant de rouler en-deçà sur une piste roulante.. Mais c’est la règle !

Voici par exemple le tableau fournit aux équipes avec les vitesses moyennes à respecter (AVERAGE SPEED) par “portion”, par catégorie (Team Cummins France en H2) avec le temps idéal correspondant. C’est très précis, surtout quand on sait qu’il faut suivre le roadbook, éviter certaines pierres, franchir des passages compliqués..

Voici le classement, au soir du 05/01/2022 :

Classement H2Classement scratchPénalités
#735 (R.Wissmanns/ C. Deygas)48 (+1)124 (+7)14 106
#743 (A. Sireyjol/ P. Sireyjol)26 (-1)68 (+2)3 108
#836 (H. Vergari/ G. Vergari)25 (+1)67(+1)3 155

6 janvier : Riyadh > Riyadh

Ce matin c’était grasse matinée pour l’équipe Cummins France puisque le départ n’était qu’à 7h15 ! Les 3 voitures se sont mises en route pour une première liaison “courte” de 100km qui traversait Riyadh, la capitale saoudienne. Normalement, cette première liaison matinale permet aux copilotes de déchiffrer le roadbook remis le matin même par l’organisation. Là, la liaison était à peine suffisante pour préparer les 3 zones de régularité de la journée..

Première zone de régularité plutôt roulante, avec de longues portions dégagées et fluides ; du coup, il était parfois tentant pour nos pilotes de rouler + vite que les vitesses moyennes à respecter. Pas de difficultés de franchissement et un peu de navigation sur cette portion. Les 2 duos familiaux #836 (Vergari) et #743 (Sireyjol) ont bien trouvé leur rythme et ont pu limiter les pénalités. Du côté du #735 (Wissmanns/Deygas), le rythme était un peu moins régulier ; ils ont donc écopé de quelques points de pénalités supplémentaires.

Les concurrents du Classic ont enchainé leur journée avec une liaison hors pistes dans des paysages désertiques pour rejoindre la 2nde zone de régularité. A nouveau, une portion roulante, un peu accidentée au début de spéciale puis de plus en plus dégagée au fur et à mesure des kilomètres. Nos 3 binômes ont découvert un enchaînement de terrains variés, très roulant, imposant un rythme soutenu. Cette fois-ci, les 3 équipages ont tous bien roulé.

La suite de l’étape a été perturbée : une 3e liaison était prévue pour rejoindre l’ultime spéciale de la journée. Or, l’organisation a pris la décision d’annuler la fin de l’étape car les conditions de sécurité n’étaient pas suffisantes pour continuer l’étape (manque de personnel médical disponible dans les hélicoptères). Un convoi a été mis en place pour rejoindre le bivouac.. un trajet long de 4h, avec une traversée de Riyad à l’heure de pointe..

Une fois sur le bivouac, l’équipe Cummins France a retrouvé son équipe d’assistance composée de Fred & Nyls, prêts pour prendre le relais et s’occuper des voitures. Au programme, comme chaque soir, nettoyage, menues réparations et contrôles, niveaux. Objectif : que tout soit prêt avant le coucher du soleil ! Ce soir, l’équipe devait notamment changer le faisceau électrique sur la #735..

Classement de l’étape 5 :
735 WISSMANNS / DEYGAS :
80e Scratch / 36e Cat. H2
743 SIREYJOL / SIREYJOL : 73e Scratch / 31e Cat. H2
836 VERGARI / VERGARI : 57e Scratch / 23e Cat. H2

La fatigue commence à se faire sentir au sein de l’équipe, les réveils sont (très) matinaux, les kilomètres et les secousses durant des heures mettent les corps à rude épreuve.. et le soir, pas de répit ! Il faut s’occuper des voitures, programmer les cadenceurs (près de 2h chaque soir) et enfin, aller dormir quelques heures ! Extinction des feux à 21h.. Le rythme est soutenu.

Demain dernière étape avant la journée de repos, une nouvelle boucle autour de Riyad !

Voici le classement, au soir du 06/01/2022 :

Classement H2Classement scratchPénalités
#735 (R.Wissmanns/ C. Deygas)48 (=)119 (+5)14 231
#743 (A. Sireyjol/ P. Sireyjol)26 (=)68 (+1)3 238
#836 (H. Vergari/ G. Vergari)25 (=)67(+2)3 174

7 janvier : Riyadh > Riyadh

Pour cette dernière étape avant une journée de repos bien méritée, l’équipe Cummins France a enfin pu tester la conduite dans les dunes !
Cette 6e étape a commencé avec une petite liaison de 120km avant d’enchainer avec la première zone de régularité de la journée. Le tracé était pour le moins cassant & sineux, il fallait une bonne maitrise technique pour ne pas endommager les véhicules et maintenir la vitesse. L’organisation avait d’ailleurs adapté la vitesse, plutôt basse, pour éviter aux équipages de ruiner leurs montures. Nos 3 binômes ont d’ailleurs joué la sécurité en assurant une conduite souple, quitte à prendre quelques points de pénalités, l’objectif était de ne rien casser ! Venait ensuite une zone de navigation, « plutôt simple » selon les dires de nos copilotes désormais rôdés. Et pour preuve : 0 points de pénalités sur cette portion ! A la sortie de cette zone, les dunes sont apparues, majestueuses. Ils avaient le choix de les franchir ou de les contourner. Evidemment, ils ont préféré foncer dessus ! Une première pour Audrey Sireyjol, pilote #743 qui semble avoir apprécié l’exercice ; les 2 autres pilotes connaissent bien le sable mais c’est toujours plaisant de se retrouver dans ces paysages. Il fallait ensuite se reconcentrer et effectuer la dernière spéciale de la journée : une zone de régularité de 54km, plutôt technique, avec plusieurs dangers signalés. Là encore, les 3 équipages ont limité les pénalités ! A noter tout de même : Patrick Sireyjol a pris le volant de son Toyota pour cette dernière portion ; il aura tenu tout de même 6 étapes avant de demander à sa fille quelques minutes de conduite ! Pas toujours évident d’être sur le siège passager quand on a plus de 30 Dakar à son actif J

De retour au bivouac, toute l’équipe s’est activée pour nettoyer les voitures et les préparer pour repartir Dimanche matin. L’objectif est de profiter pleinement de la journée OFF de demain et de ne pas passer la journée les mains dans la mécanique.

Classement de l’étape 6 :

735 WISSMANNS / DEYGAS : 88e Scratch / 33e Cat. H2
743 SIREYJOL / SIREYJOL : 37e Scratch / 13e Cat. H2
836 VERGARI / VERGARI : 89e Scratch / 34e Cat. H2

Voici le classement au soir du 07/01/2022 :

Classement H2Classement scratchPénalités
#735 (R.Wissmanns/ C. Deygas)43 (+5)112 (+7)14 828
#743 (A. Sireyjol/ P. Sireyjol)23 (+3)58 (+10)3 315
#836 (H. Vergari/ G. Vergari)26 (-1)66(+1)3 772

9 janvier : Riyadh > Al Dawadimi

Hier, étape de repise mais étape très très intense sans répit avec 5 zones de régularité et 1 de navigation. Alternance de cailloux (rythme lent) et pistes sablonneuses (rythme plus soutenu), dont certaines dans des canyons. Pas de liaison en fin de journée, le bivouac était à proximité.. donc gain de temps ! Tout s’est bien passé pour l’équipe Cummins France à part un gros coup de chaud pour l’équipage #836 (Vergari) au départ : la voiture ne démarrait plus à cause d’un connecteur mais nos 2 super mécanos (Fred & Nyls) ont pu réparer à temps. Et un peu plus loin dans l’étape, un nouveau problème pour eux : crevaison à la 2ème zone de régularité. Mais ils ont pu changer la roue en un temps record, digne des ravitaillements F1 !

Ce matin (Lundi 10 Janvier ) : Départ ce matin en tir groupé à 6h30 pour 750 km avec 4 régularités et 330 km de liaison pour rejoindre un nouveau bivouac !

Classement de l’étape 7 (Dimanche 9 Janvier) :

735 WISSMANNS / DEYGAS : 78e Scratch / 32e Cat. H2
743 SIREYJOL / SIREYJOL : 88e Scratch / 36e Cat. H2
836 VERGARI / VERGARI : 82e Scratch / 33e Cat. H2

Classement général au soir du 09/01 :

Classement H2Classement scratchPénalités
#735 (R.Wissmanns/ C. Deygas)38 (+5)96 (+16)16 045
#743 (A. Sireyjol/ P. Sireyjol)25 (-2)66 (-8)5074
#836 (H. Vergari/ G. Vergari)26 (=)67(-1)5116

10 janvier : Al Dawadimi > Wadi Ad Dawasir

Une étape loooongue pour commencer la semaine : plus de 700km au total avec 4 spéciales de régularité et navigation. Partis à 5h45 ce matin, les 3 équipages Cummins France ont fait une très bonne journée, ils se sont même retrouvé dans les mêmes temps, à rouler “ensemble” ! Des paysages magnifiques, de grandes dunes.. D’ailleurs, il y avait du monde dans les dunes, c’est parfois même l’embouteillage sur la crête ! Pour preuve, le #735 en a fait les frais et a du couper les gaz en arrivant sur le haut d’une dune : résultat : ensablé ! Un petit coup de pouce du #743, un dégonflage des pneus et c’était reparti ! Une fois la dernière spéciale terminée, il a encore fallu enchainer les 300km de liaison pour atteindre le bivouac, sous le soleil couchant.. Une longue journée..

Demain départ vers 6h à nouveau avec 300km de liaison de bon matin puis enchainement de 3 zones de régularité mais pas de navigation ! Dommage car la navigation est clairement devenue le point fort de nos 3 duos !

Classement de l’étape 8 (10/01) :

735 WISSMANNS / DEYGAS : 76e Scratch / 29e Cat. H2
743 SIREYJOL / SIREYJOL : 102e Scratch / 41e Cat. H2
836 VERGARI / VERGARI : 71e Scratch / 27e Cat. H2

Classement au soir du 10/01 :

Classement H2Classement scratchPénalités
#735 (R.Wissmanns/ C. Deygas)33 (+5)86 (+10)17 599
#743 (A. Sireyjol/ P. Sireyjol)28 (-3)76 (-10)10 682
#836 (H. Vergari/ G. Vergari)24 (+2)63(+4)6 141

Mardi 11 janvier : Wadi Ad Dawasir > Wadi Ad Dawasir

La fatigue commence à se ressentir sérieusement du côté de l’équipe Cummins France. Et ce n’est pas l’étape du jour qui leur aura permis de se reposer.. Ce matin, liaison de 300km pour commencer la journée ! Le road book avait le temps d’être déchiffré, annoté, commenté.. Ensuite 3 zones de régularité les attendaient. Et ça a commencé fort : la première zone était ultra rapide avec des moyennes à respecter entre 80 et 100km/h pendant plus d’une heure, sur des pistes sablonneuses. Quasiment pas de navigation, que de la vitesse, l’oeil rivé en permanence sur le compteur.. Petite liaison puis rebelote, une nouvelle zone de régularité avec une vitesse à maintenir assez élevée, un peu plus de navigation et l’apparition de paysages plus variés, sur un terrain toujours bien sablonneux. Et enfin une 3e spéciale plus hétérogène avec une alternance de cailloux et de sable, dans des paysages apparemment splendides et un bon travail de navigation pour nos copilotes. Pas de le temps de souffler, même pas de s’arrêter ou de manger un morceau.. un rythme intense toute la journée ! Puis une nouvelle liaison pour finir, 150km avant de retrouver le bivouac.. Arrivée vers 16h, il faut, comme chaque soir, nettoyer les voitures, faire les contrôles, rentrer les informations dans le cadenceur… la routine s’est installée !

Il reste 3 étapes avant le clap de fin de ce Dakar Classic 2022, les 3 binômes se concentrent sur l’essentiel, ménager leurs corps et leurs montures pour finir dans les meilleures conditions possibles !

Demain, direction l’avant-dernier bivouac à Bisha avec une étape de 450km environ. Le programme devrait être plus diversifié, faisant la part belle à la navigation.

Classement de l’étape 9 – Mardi 11 janvier :

735 WISSMANNS / DEYGAS : 80e Scratch / 30e Cat. H2
743 SIREYJOL / SIREYJOL : 95e Scratch / 39e Cat. H2
836 VERGARI / VERGARI : 71e Scratch / 27e Cat. H2

Voici le classement au soir du 11 janvier :

Classement H2Classement scratchPénalités
#735 (R.Wissmanns/ C. Deygas)31 (+2)81 (+5)18 615
#743 (A. Sireyjol/ P. Sireyjol)29 (-1)75 (+1)12 640
#836 (H. Vergari/ G. Vergari)22 (+2)59(+4)6 452

Mercredi 12 janvier : Wadi Ad Dawasir > Bisha

Aujourd’hui une étape presque “courte” avec 450km à parcourir ! Mais gros programme puisque les 3 duos ont eu à enchainer 1 zone de régularité, 1 zone de navigation et 3 zones de régularité ! Très peu de temps de liaisons entre les différentes zones, donc concentration au maximum toute la journée !

une bonne étape pour les 3 voitures, aucun incident mécanique à déplorer ! La difficulté du jour résidait dans le sable mou, omniprésent, forçant ainsi nos compétiteurs s’arrêter pour dégonfler les pneus et passer plus facilement les dunes.

Un grand bravo aux 3 copilotes Claire, Audrey et Gautier pour leur “perfect” sur la zone de navigation : aucun point de pénalité !

En fin d’étape, pas de liaison puisque le bivouac était (ô miracle!) à seulement 300m de l’arrivée !! Cela a permis à l’équipe de pouvoir reprendre des forces pour aborder les 2 ultimes journées avec plus de sérénité ! Les mécanos ont pu en profiter pour faire de la prévention en changeant certaines pièces (filtres) pour éviter de rencontrer des soucis une fois en piste ! D’ailleurs, un seul objectif pour les prochains jours : arriver à Jeddah avec le sourire et des voitures dans un état correct !

Demain, départ un peu plus tardif – vers 7h30 environ pour 300km autour de Bisha. Et demain, dernière nuit sur le bivouac !!

Classement de l’étape 10 – Mercredi 12 janvier :

735 WISSMANNS / DEYGAS : 58e Scratch / 25e Cat. H2
743 SIREYJOL / SIREYJOL : 91e Scratch / 41e Cat. H2
836 VERGARI / VERGARI : 63e Scratch / 28e Cat. H2

Voici le classement général au soir du 12 Janvier :

Classement H2Classement scratchPénalités
#735 (R.Wissmanns/ C. Deygas)30 (+1)77 (+4)19 439
#743 (A. Sireyjol/ P. Sireyjol)29 (=)75 (=)15 500
#836 (H. Vergari/ G. Vergari)21 (+1)54(+5)7 365

Jeudi 13 janvier : Bisha > Bisha

Avant-dernier départ ce matin pour l’équipage Cummins France ! Les 3 voitures se sont élancées vers 7h30 pour une boucle de 400km autour de Bisha, au soleil levant. Après une liaison d’une centaine de kilomètres, les copilotes ont du montrer qu’ils étaient matinaux : une première zone de navigation de 70km, avec de nombreux changements de cap (tous les 200-300m) et même une partie dans les dunes ! Pas évident sur le papier mais certains s’en sont mieux sortis que d’autres ! Une courte liaison de 50km puis les concurrents entraient dans une zone de régularité de 85km sur une piste très abîmée où la vitesse moyenne à respecter était élevée ! Il fallait garder son sang froid et rester concentré pour ne pas endommager les voitures tout en maintenant le rythme. Après ces 2 spéciales, retour au bercail de bonne heure pour préparer l’ultime étape de demain !

Pour la dernière étape, les organisateurs n’ont pas voulu faciliter la tâche des compétiteurs : 600km à parcourir pour rejoindre Jeddah ! Départ prévu vers 6h30 avec 2 zones de régularité.. Ce n’est pas encore fini !

Classement de l’étape 11 (Jeudi 13 janvier) :

735 WISSMANNS / DEYGAS : 67e Scratch / 28e Cat. H2
743 SIREYJOL / SIREYJOL : 98e Scratch / 41e Cat. H2
836 VERGARI / VERGARI : 33e Scratch / 14e Cat. H2

Classement général au soir du 13/01 :

Classement H2Classement scratchPénalités
#735 (R.Wissmanns/ C. Deygas)29 (+1)75 (+2)19 814
#743 (A. Sireyjol/ P. Sireyjol)28 (+1)73 (+2)16 704
#836 (H. Vergari/ G. Vergari)21 (=)53 (+1)7 476

14 janvier : Bisha > Jeddah

La der des der.. Ca y est le Dakar 2022 c’est terminé ! L’organisation avait réservé 2 dernières spéciales corsées à nos concurrents : une première zone de régularité d’1h environ demandant en plus un gros travail niveau navigation.. Des changements de cap hyper fréquents et une vitesse élevée, mais tout s’est bien passé pour nos 3 voitures Cummins France ! Une petite liaison puis l’ultime spéciale d’une demi heure environ avec de nouveau une vitesse élevée. Puis la délivrance, l’arche “FINISH” était au bout de la piste ! Le temps de prendre quelques photos et il fallait finir les derniers 300kms pour rejoindre Jeddah par une route sinueuse, assez dangereuse.

Et voilà, clap de fin pour cette 2e édition du Dakar Classic. Toute l’équipe Cummins France était ravie d’avoir pu vivre cette nouvelle aventure, d’avoir réussi ce challenge avec des voitures de “série” des années 90 en ayant presque aucun incident technique. Un grand merci encore à l’équipe d’assistance composée de Frederic Vernay et Nyls Ferreira.

Classement final

Classement H2Classement scratchPénalités
#735 (R.Wissmanns/ C. Deygas)297519 997
#743 (A. Sireyjol/ P. Sireyjol)2873 16 857
#836 (H. Vergari/ G. Vergari)21527 622

Clap de fin !

Et voila, ceci est notre dernier post ….Rainer Wissmanns tient à remercier l’équipe d’assistance et conducteurs du camping car, Fred Vernay et Nyls Ferreira qui ont fait le maximum pour que les 3 équipes terminent le rallye dans les meilleures conditions.

Les 3 équipages composant le team Cummins France ont partage une belle convivialité sportive et la bonne humeur fut toujours au rdv pendant toute la course.

Patrick Sireyjol nous avait parlé d’une ballade, Henri Vergari voulait lever le pied a chaque étape et Rainer cherchait désespérément la wifi au bivouac……mais en réalité cette course fut loin d’être une simple ballade’….Henri a gardé le pied sur l’accélérateur chaque jour  et Rainer a fini par trouver le bon code pour se connecter….

Alors qu’elle a conduit les 7000 km du rallye, Audrey Sireyjol a prêté main forte chaque soir à Gautier Vergari  et Claire Deygas pour préparer et saisir les données de régularité du lendemain…leurs persévérances dans la compréhension du cadenceur leur a permis un gain de temps précieux dans la préparation et enfin à la 11eme étape une presque maitrise totale des subtilités de l’appareil….

Le Dakar Classic est une très belle épreuve de régularité et de navigation qui vous pousse à dépasser vos limites sur des terrains très variés et des paysages à couper le souffle.

Enfin, un grand merci à notre rédactrice en chef, Charlotte Lahaye, qui vous a permis de partager chaque jour nos aventures.

Vos encouragements et vos commentaires nous ont touchés et motivés pendant ces 2 semaines de course

Merci a vous tous !

Team Cummins France