News

9 mars 2017 | SIMA : Ils parlent de nous!

Sima : la chargeuse JCB 419S dévoilée

La nouvelle JCB 419S répond au cœur de la demande du marché. Sa nouvelle motorisation Cummins de 183 cv (136 kW), plus puissante de 5%, répond aux normes d’émission Tier 4 Final, grâce au SCR couplé à un DOC. «Ce procédé ne fait pas appel à un filtre à particules, ce qui épargne autant de contraintes aux utilisateurs», explique Sébastien Nicolle, chef de produits chargeuses pour JCB.
 
http://www.constructioncayola.com/environnement/article/2017/02/28/110676/sima-chargeuse-jcb-419s-devoilee.php
 
sima-chargeuse-jcb-419s-devoilee_620x350

| Ils parlent de nous!

« Après une étude de faisabilité réalisée par plusieurs motoristes, notre choix se porta sur le moteur Cummins QSL9 de 405CV en rating commercial, avec 2 inverseurs ZF et 2 pompes hydrauliques fixées directement sur les inverseurs.  »

Découvrez les coulisses de l’installation sur : http://www.agbm.fr/OCEAN-BEAR-se-remotorise_a505.html

| NEWSLETTER FEVRIER 2017

Découvrez toutes les actualités de Cummins France dans votre Newsletter de Février ! Au sommaire : Les Moteurs Etape 5, le salon Euronaval, Le B3.3 + le C1000D5B avec moteur KTA38 MO, notre Loyalty programme pièces détachées, l’Africa Race…

Télécharger la Newsletter

9 février 2017 | Anticiper – Sécuriser – Péréniser

En ces périodes de grand froid, Cummins France répond présent et brave les éléments pour aller porter du courant, là où il faut et quand il le faut, en proposant une large gamme de groupes électrogènes disponibles sur stock… et ceci à l’instant T.
 
Dès lors que la France connaît des températures bien inférieures aux normales saisonnières, RTE annonce des difficultés d’alimentation et les sources d’énergies alternatives ou de secours, deviennent alors capitales pour certaines industries ciblées. Pour certaines d’entre elles, le risque de coupure est bien réel et beaucoup d’activités sont concernées comme les grandes surfaces alimentaires, les imprimeries, les entreprises tertiaires (banques, assurances, call center, centres de données), les plateformes logistiques, les exploitations agricoles…
 
Le réseau électrique français est donc sous tension et le record de consommation de 102 000 mégawatts (MW) de 2012 n’aurait pas pu être couvert par les équipements de production actuellement disponibles. Plus globalement, les phénomènes que nous subissons au niveau changement climatique ont pour conséquence des effets assez imprévisibles sur notre vie quotidienne et impliquent une plus grande anticipation. Garantir par des solutions alternatives fiables et pérennes une alimentation énergétique continue devient un objectif de beaucoup d’industriels, ceci dans une vision de sécurisation de leur activité (pertes d’exploitation, chômage technique, image de marque…). Pour répondre à ce challenge, Cummins a développé des technologies spécifiques sur ses groupes électrogènes et des services dédiées pour anticiper, sécuriser et pérenniser l’activité de ses clients face à cet élément non maîtrisable qu’est le climat.
C170D5
Dans cette logique de demandes urgentes voire même vitales, Cummins France propose ainsi un stock de groupes électrogènes d’une puissance de 17 à 330 kVA livrables sous 48 heures. Actuellement, ce stock disponible compte une centaine de groupes électrogènes. En plus de cette logistique pointue, Cummins France continue de renforcer son niveau de services sur le suivi de ses groupes et promulgue une assistance dédiée pour un entretien régulier. La marque s’appuie sur un réseau national qui assure l’installation et la maintenance, essentiel pour assurer le bon fonctionnement du groupe et ainsi la sécurité de l’activité. « Le service est devenu le critère premier et incontournable pour la clientèle. Dès lors, notre centre logistique de Belgique qui gère l’ensemble des pièces détachées sur le plan européen, garantit des livraisons dans les meilleurs délais et nous avons nous-mêmes sur Lyon, notre propre logistique de pièces», explique Pierre-Etienne Faure, développeur et analyste sur la ligne de produits des groupes électrogènes, Cummins Power Generation.
 
Cummins répond également aussi aux demandes du marché par une profondeur de gamme. « Quand on pense Cummins, on pense grosse puissance. Mais nous revendiquons également une expertise sur les petites et moyennes puissances où nous proposons une garantie étendue, afin d’établir un lien de confiance avec l’utilisateur », ajoute Pierre-Etienne Faure. Et là où Cummins veut faire la différence, c’est bien sûr son rôle de fabricant, assurant tant la conception que la fabrication de tous les composants du groupe électrogène, moteurs en premier lieu, mais aussi alternateurs, systèmes de commandes et de surveillance à distance… Sur le plan mondial, il y a peu d’intervenants qui peuvent revendiquer cette même expertise.
 
Franck Prades.
 
Retrouvez toute notre actualité surcayola

| L’OL féminin élu meilleur club du monde sur l’année 2016 !

L’IFFSH a désigné l’OL comme le meilleur club du monde au sein du football féminin. Les filles de Gérard Prêcheur s’offrent même un record historique au suffrage.

L’OL féminin aura vécu une année 2016 parfaite en remportant un dixième titre de champion de France, la Coupe de France et une troisième Ligue des Champions. Une performance remarquable logiquement récompensée par la Fédération Internationale de l’Histoire du Football et des Statistiques (IFFSH), qui a décerné le titre de meilleur club féminin du monde à l’OL pour la troisième fois en cinq ans.

Cette année, Lyon s’offre même le meilleur score jamais enregistré à l’issue du suffrage, avec un total de 241 points obtenus après le vote d’experts provenant de 56 pays différents. Un véritable plébiscite pour les Olympiennes et une distinction au combien méritée au vu de leurs exploits : elles n’ont concédé que deux matchs nuls et une défaite en 2016, gagnant toutes leurs autres rencontres au cours de l’année. Comme le dit l’instance internationale, Lyon s’est affirmé comme « la référence dans l’Histoire du football féminin mondial ».

 

l-ol-avait-realise-un-formidable-triple-la-saison-passee-football_7cddf3f3458221d3f46a161854a75bbe

9 novembre 2016 | NEWSLETTER NOVEMBRE 2016

Découvrez toutes les actualités de Cummins France dans votre Newsletter de Novembre ! Au sommaire : Yachting de Cannes, Le C2750 D5B, Nouveauté 2017: X15, Moteur Euro 6, Tara Expédition…

Télécharger la Newsletter

21 septembre 2016 | Cummins complète sa gamme ETAPE 3B avec le moteur QSK60 !

BERLIN (20 septembre, 2016) – Aujourd’hui Cummins Inc. (NYSE : CMI) a annoncé que le moteur QSK 60 répond aux normes d’émissions européennes ETAPE 3B. Déjà Disponible en Tier 4 en Amérique du Nord, ce produit devient ainsi une référence mondiale.

qsk60_haul-truck-tier4-final_front-hpr

 

Ce moteur de 60 litres, en plus de sa fiabilité, offre une durabilité exceptionnelle avec des intervalles de maintenance étendus. L’économie de carburant est particulièrement significative pour les applications ferroviaires. Avec une gamme de puissance de 1723-2013 kW (2310 -2700hp) à un régime de 1800 tr/mn ce moteur est paré pour transformer l’équipement ferroviaire européen !

 

Partout dans le monde le QSK60 est d’ores et déjà apprécié pour ses coûts d’exploitation réduits et sa faible fréquence de maintenance. Ces qualités en font un leader de l’industrie en terme de productivité et de longévité. De plus, ce moteur est parfaitement adapté pour tous nouveaux projets ou projets de remotorisation de locomotives.

Tous les composants majeurs du QSK60 ont été conçus par Cummins pour fonctionner comme une seule unité, avec une performance optimisée à 2013 kW (2700 hp).

qsk60_haul-truck-tier4-final_-fuel-profile-hpr

Les solutions de retraitement Cummins Emissions Solutions utilisent un Système SCR (Selective Catalytic Reduction) pour réduire les oxydes de nitrogènes(NOx). Déjà produit à 1.5 millions d’exemplaires, ce système éprouvé à un taux de conversion NOx élevé avec une faible contre-pression et une consommation de carburant optimisé.

 

La conception modulaire de ce système SCR a de nombreux avantages :

  • Permet de multiples orientations d’installation, qui facilitent l’intégration et l’assemblage pour les équipementiers
  • Options de montage flexibles avec positionnement horizontale, verticale et droit
  • Comparable à la génération Tier 2, le silencieux d’échappement permet de réduire les coûts d’intégration des clients
  • Prise en charge des chocs et vibrations importants pour s’adapter aux environnements les plus extrêmes

 

Le système Cummins SCR est la seule approche permettant à la fois une intégration simple dans la machine, et ce, sans système complémentaire EGR. Cela signifie moins de surface à refroidir, et de ce fait contribuera à réduire le coût d’installation pour les OEM.

 

En savoir + :
 
 Principales caractéristiques du nouveau QSK60 :
 
Système modulaire Common Rail (MCRS) – Ce système de carburant a prouvé sa fiabilité et sa durabilité même soumis aux applications et environnements les plus difficiles. Ce Système multi-injection de grande précision à hautes pressions, est la clé d’une combustion propre, de la réduction du débit sonore et de performances inégalés.
 
 Simple Stage-Turbocharging – Avec système de refroidissement basse-température -Réduit les contraintes mécaniques et thermiques tout en réduisant les émissions dans un boîtier compacte et facilement accessible.
 
 Système Prelub – Distribution d’Huile de protection sur les surfaces de friction avant le démarrage, prolonge considérablement la durée de vie du moteur.
 
 ELIMINATOR ™ Oil Filtration – Ce noyau de filtre auto-nettoyant permet d’éliminer les changements de filtre à huile, tout en réduisant les coûts d’entretien de 90%. Ce filtre ne doit être vérifié que seulement tous les 1500 heures – soit le même intervalle que pour le filtre à carburant.
 
 CENTINEL ™ Engine Advanced System Management Oil – surveille en permanence le cycle de fonctionnement du moteur et ses facteurs de charge. Pour ce faire une faible quantité d’huile est retirée puis reconstituée avec de l’huile neuve. Les intervalles de vidange sont ainsi prolongés jusqu’à 4500 heures via le programme d’échantillonnage.
 
 4,1 millions de litres de carburant avant le premier entretient – Un seul bloc fonte, des pistons, des bielles et un vilebrequin robuste permettant à la locomotive d’effectuer sa première révision après avoir consommé 4.1 millions de litres de carburant !

 Le QSK60 est le dernier ajout à la gamme Etape 3B de Cummins, tout comme les désormais célèbres moteurs QSX15 et QSK19 -R. Partout dans le monde, Cummins est leader du marché dans le domaine de la certification d’émissions. Des moteurs QSK60 Tier 4 sont déjà en service à Toronto.
 
Les résultats sont si positifs et convaincants qu’ils ont d’ores et déjà conduit à la commande de 16 autres unités supplémentaires pour 2017 !
 
Emblème de la gamme, le moteur QSK95 est l’unique moteur d’une telle envergure à obtenir la certification tier 4 final. Grâce à cela, il a permis le développement et l’aboutissement d’impressionnants projets à travers l’Amérique du Nord, telle que la locomotive Siemens Charger qui assure un transport à grande vitesse aux passagers de l’Illinois, de la Californie, du Michigan, de Washington, du Maryland et du Missouri (USA).
 
 

Suivez Cummins sur Twitter : http://twitter.com/cumminsfrance et sur YouTube : http://youtube.com/cumminsfrance.

20 juin 2016 | Du low-cost dans le moteur : la fausse bonne idée ?

Evitez ces risques

Dans un marché incertain, le risque est partout. Pourquoi faire le choix d’une pièce low-cost ?

g

Pour assurer la réparation des moteurs, recourir à une pièce moins coûteuse peut paraître tentant. Non certifiées, ces pièces de rechange n’offrent pas tous les gages de fiabilité et de performance. Pire, elles entraînent la perte de la « garantie constructeur ». Or les soucis potentiels sont nombreux : arrêt technique, rouille, frottement, fissures, surchauffe, casse… Le recours à une pièce low-cost expose donc le client à des risques à la fois techniques et économiques qui peuvent mettre en péril la sécurité même du moteur. On l’aura compris, le choix d’une pièce pour son moteur ne se fait pas à la légère. La pièce d’origine constructeur ne peut être garantie qu’à travers le réseau officiel de distribution.

 

La pièce d’origine, une évidence ?

g

Bien conscients de cette réalité, les motoristes ont décidé de répliquer. Parmi eux, l’américain Cummins se distingue en proposant systématiquement une pièce de dernière génération : celle-ci intègre les avancées technologiques les plus récentes pour une économie sur les consommations d’huile et de carburants. Distribuée par son réseau officiel, la pièce dispose du label « pièce d’origine certifiée ». Testée et contrôlée, elle répond à toutes les normes imposées par la marque. Ainsi, le client bénéficiera à la fois d’un produit qualitatif, garanti par le constructeur, et du service technique premium qui l’accompagne. Devant ce constat, faire le choix d’une pièce low-cost ne semble pas judicieux au regard des problèmes qu’elle peut générer.

Choisissez des pièces d'origine Cummins

 

L’exigence, symbole de la marque ?

g

Rachel Martin-York, responsable des ventes pièce de rechange de Cummins France, insiste sur le point suivant : « Proposer une pièce d’origine de qualité, c’est aussi répondre par un haut niveau d’engagement et assurer un service 5 étoiles à chaque fois ». En effet, rares sont ceux qui peuvent disposer d’une expertise reconnue, d’un important stock de pièces disponibles et d’une couverture mondiale assurée par un réseau de techniciens formés et réactifs sur le terrain. C’est le cas de Cummins qui, fort de son implantation avec plus de 7 200 points de services dans 190 pays à travers le monde, emploie 4 000 personnes dédiées au seul service de la pièce détachée, dans 12 centres logistiques principaux, structures qui garantissent la réactivité attendue. Le constructeur apporte ainsi une solution clé en main à son client et répond aux attentes des marchés les plus exigeants, tels que la France.
Dans ce contexte, une seule question doit être posée : ai-je les moyens d’acheter low-cost et ainsi de mettre en danger mes équipements et, par conséquent, mon activité ? On l’aura compris la réponse s’impose d’elle-même…

hg

g

 

g

Cet article est également consultable sur le site http://www.constructioncayola.com/.

 

27 mai 2016 | OL Féminin : Championnes d’Europe 2016 !

Ce Jeudi 26 Mai 2016, les filles de l’OL ont affronté les allemandes de Wolfsburg à Reggio-Emilia lors de la finale de l’UEFA Women’s Champions League. Le match, véritable duel au sommet, a été très serré.. Un premier but des lyonnaises à la 13e minute leur a permis de prendre un peu d’avance jusqu’à la première mi-temps ; puis égalisation des allemandes à la 88e minute. Les prolongations de 30 minutes n’ont pas pu départager les 2 équipes ; la victoire s’est donc jouée sur une séance de tirs au but, brillamment remportée par les Gones qui s’imposent 4-3 !

Un nouveau titre s’ajoute donc à leur beau palmarès, Championnes de l’UEFA Women’s Champions League pour la 3e fois en 5 ans !

Bravo à elles !!42265 42264

19 avril 2016 | Tara met les voiles pour 2 ans le 28 mai à Lorient!

Communiqué de presse TARA Expédition– 14/04/16
La goélette scientifique Tara quittera son port d’attache de Lorient le 28 mai 2016 pour une nouvelle expédition en Asie-Pacifique. Elle sillonnera l’océan Pacifique sur près de 100 000 km pendant plus de deux ans avec, à son bord, une équipe scientifique interdisciplinaire, coordonnée par le CNRS et le Centre Scientifique de Monaco (CSM). Leur objectif est d’ausculter de manière inédite la biodiversité des récifs coralliens et leur évolution face au changement climatique et aux pressions anthropiques. Cette aventure est soutenue par le CNRS, PSL, le CEA, le CSM et de nombreux autres partenaires privés et publics.
TARAPACIFIQUE-CARTE3-424x300
Alors que les récifs coralliens couvrent seulement moins de 0,2% de la superficie des océans, ils réunissent près de 30% de la biodiversité marine connue. Leur santé est donc cruciale pour la diversité des espèces qu’ils abritent mais aussi pour l’humanité. Étudier cet écosystème fragile et menacé devient une priorité alors qu’une grande partie des récifs tend à disparaître ces dernières années.
Millepora-platyphylla-corail-©-Lauric-Thiault-449x300

D’Est en Ouest et du Nord au Sud, Tara parcourra l’océan Pacifique pour découvrir la diversité cachée des récifs coralliens et mieux appréhender leurs capacités d’adaptation aux changements climatiques. Du canal de Panama à l’archipel du Japon (2016-2017), puis de la Nouvelle Zélande jusqu’en Chine (2017-2018), la goélette croisera pas moins de 11 fuseaux horaires à travers l’océan le plus vaste de la planète, joignant notamment les terres insulaires et les récifs les plus isolés de la planète

Lire la suite surhttp://oceans.taraexpeditions.org/m/environnement/ocean-climat-arctique/nouvelle-expedition-tara-pacific/